Nos articles

Parmi les nouveaux venu cette saison vous avez pu vous extasier sur des photos en noir et blanc d'un très très très haut niveau.

Un regard qui force l'admiration de chacun d'entre nous, et pour cause ...

Voici une petite interview  de notre ami qui nous a rejoint.

Surtout n'hésitez pas à l'interroger lorsque vous le voyez en chair et en os, les jeudis soir...

 roberto gerrera

 

 * Peux-tu te présenter en quelques mots (Nationalité ou origine, etc)

Je suis latino-americain, d'origine chilien. Avec une formation d'architecte et urbaniste, au Chili et en France.

J'ai vécu dans plusieurs pays, France ( 4 ans à Paris les années 80 ), au Brésil ( 8 ans , à Sâo Paulo ), en Turquie ( Istanbul , à plusieurs reprises de 3, 4 mois chaque fois ) et pour faire des photos, plusieurs mois en Bolivie ( La Paz, Sucre, Potosi, Oruro ), en Iran ( Teheran, Isfahan, Yazd, Mashhad ).

Je suis en France à nouveau depuis Mars 2017.

roberto gerrera02

* Quel matériel utilises-tu ? (Appareil, ojectif, etc)

Mon boitier est un Canon 60 D, et mon objectif un Canon 10-22.

J'utilise quelques fois un autre objectif, mais pour 99% des photos c'est avec le 10-22, qui me donne parfaitement les images que je "vois" avant de photographier.

 

roberto gerrera01

 

 * Où-as-tu appris la photo? avec qui ? As-tu des inspirateurs ? As-tu exposé ?  Où ?

J'ai fais quelques cours à l'université pendant mes études d'architecture, mais je me considère plutôt comme un autodidacte. Ma vrai formation c'est le sens esthétique et compositionnel que l'architecture m'a donné. Sans doute renforcé par tous les cours d'histoire de l'art que j'ai suivi lors de ma formation.

roberto gerrera03

Et sans aucun doute, ma passion pour le cinéma, qui selon moi a grandement influencé ma façon de voir. Surtout de grands maîtres tels que le Russe Andrei Tarkovsky, l'Iranien Abbas Kiarostami, le Hongrois Béla Tarr et bien d'autres, la Nouvelle Vague et le Néoréalisme italien également.
Et bien sûr la peinture, Caravaggio, les peintres hollandais comme Rembrant, Vermmer. Aussi Giorgio de Chirico, la peinture romantique allemande, en particulier Caspar David Friedrich ..... et je pense, tout l'art en général, le ballet, la poésie, la musique .....
Et parmi les photographes qui m'ont influencé, il y en a beaucoup, à commencer par les classiques, Cartier Bresson, Doisneau, Lartigue, le Turc, encore en vie, Ara Güler, le Britannique Don Mc'Cullin, le tchèque Josef Koudelka, bien sûr les grands latino-américains à commencer par le Brésilien Sebastiâo Salgado, le péruvien Matin Chambi, le mexicain Manuel Alvarez Bravo, le chilien Sergio Larrain, et bien sûr Willy Ronis, avec sa photographie humaniste, Paul Strand et sa photographie sociale, les incroyables paysages d'Ansel Adams, Edward Weston, Irving Penn, André Kertész, Alfred Stieglitz, August Sander, Dorothea Lange ... et beaucoup d'autres photographes merveilleux qui enseignent toujours quelque chose pour moi ...
Mes dernières grandes expositions individuelles ont été l'année 2014, à Istanbul, avec 80 photographies, en noir et blanc, sur les peuples autochtones de l'Altiplano bolivien et du nord du Chili. Les Aymaras, les Chipayas et les Quechuas. Cette exposition a été parrainée par l'Institut Cervantes d'Espagne, la municipalité d'Istanbul et les consulats de Bolivie et du Chili à Istanbul. Cette exposition a duré 2 mois.
Cette même année, j'ai passé une longue période en Iran, et j'ai rencontré un Derviche avec qui j'ai voyagé pendant un moment. J'ai fait un portrait de lui à Mashhad.
 
IMG 1331 3 x 2 preferido
 
Ce portrait, bien sûr, a de nombreuses influences picturales et photographiques, lors de la prise de la photo, ils apparaissent d'une manière très consciente dans mon esprit.

D'abord, bien sûr, la photo d'un autre derviche Persan, prise en 1870 par Dmitri Ivanovitch Yermakof (1846-1916), un photographe notamment connu pour ses  photographies des paysages, monuments et populations du Caucase et de la Perse. C'est a partir de cette image, que j'aime beaucoup, que  j'ai imaginé ma photographie.

Derviche Persan par Dmitri Ivanovich Yermakov 1870 Persia

Puis l'œuvre de Jan van Eyck, l'homme au turban rouge, de 1433. Les portraits des peintres hollandais m'intéressent car les personnages représentés ne sont jamais complètement à l'avant, mais plutôt un peu tournés, cherchant à générer plus de profondeur. En outre, les fonds sont neutres, sans détails. Bien sûr, le travail de la lumière est très important. Le portrait que j'ai fait à Mashhad c'était en été, quand il y avait beaucoup de lumière, et mon ami Derviche portait des vêtements complètement blancs. J'ai profité de cette lumière intense et des vêtements blancs pour créer un mimétisme entre l'arrière-plan et le personnage représenté, valorisant le visage et le regard.

Jan van Eyck lhomme au turban rouge 1433 autoportrait


 
 
Et en 2015 j'ai fait deux grandes expositions de 30 photos chacune à Santiago et Talca, au Chili, sur Istanbul. Ces expositions étaient parrainées par l'ambassade de Turquie au Chili, par une corporation culturelle et une université privée.
Et dans les années 90, j'ai eu l'honneur d'être récompensé lors de concours au Brésil et au Japon.
 
 

* Depuis quand fais-tu de la photo, pourquoi ?
Je photographie depuis les années 70, à l'université, mais déjà exclusivement, depuis une dizaine d'années, quand j'ai décidé de tout abandonner, et de me consacrer uniquement à la photographie.

Ma vie d'aujourd'hui est un peu tzigane, d'un endroit à l'autre, vivant avec les gens pour pouvoir photographier avec plus d'intimité, surtout dans les cultures ancestrales, telles que les indigènes Aymara, Quechua et Chipayas d'Amérique latine. Les Chiites d'Iran et de Turquie avec leurs manifestations incroyables comme le Muharram et leur dévotion pour les saints hommes, les Derviches errants.

Et je suis aussi très intéressé par la photographie de villes, en particulier de villes mythiques, comme Istanbul, Mashhad, Marseille. J'aime vivre dans ces villes pour une longue période, afin de capter leur quintessence, le caractère des habitants et de pouvoir photographier l'esprit qui les rends mythiques.

 

roberto gerrera04


 En savoir plus sur Roberto

Connexion

En ligne

Calendrier des évènements

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
Joomla templates by Joomlashine